Imprimer Transmettre   Taille du texte: PetitNormalGrand

Petit historique du Musée national du Palais

L'établissement du Musée national du Palais

La collection du Musée national du Palais a été composée à partir de nombreux objets d'art et trésors de la cour des dynasties Sung, Yüan, Ming et Ch'ing, ce qui en fait une collection particulièrement riche. L'établissement du Musée national du Palais est lié étroitement aux changements sociaux de la Chine contemporaine. Treize ans après la naissance de la République de Chine, la dernier Empereur des dynasties Ch'ing Pu-Yi fut chassé de la cité interdite, les objets d'art et culturels qui y demeuraient furent inventoriés, et le Musée national du Palais fut fondé.

Le 10 octobre 1925, le Musée national du Palais fut inauguré officiellement, les collections des familles impériales et les trésors rares du Palais sont devenus le patrimoine culturelle du monde entier et sont transférés de génération en génération. Tout le monde peut entrer librement au Musée national du Palais pour apprécier les trésors de la civilisation de l'être humain. Monsieur I Pei-chi (1880~1937) a été désigné comme premier Directeur du Musée, et la période entre 1925 et 1931 constitua une période fondatrice pour le Musée national du Palais à Pékin.

Protection du trésor national et déplacement au Sud

La Crise du 18 septembre eut lieu en 1931 et l'armée japonaise envahit le Nord-Est de la Chine, les circonstances des régions de Pékin et Tienjing devinrent instables et le Nord central fut aussi en danger. Pour y faire face, le Musée prit des précautions et décida de mettre les collections les plus précieuses en caisses qui furent transférées au Sud. En janvier 1933, la Porte frontière Shanhai fut mise en danger et l'armée japonaise envahit. Le 31 janvier 1934, les objets envoyés à Shanghaï furent séparés en 5 groupes pour un total de 19 557 caisses, y comprit les 6 066 caisses d'objets transférées de l'office des antiquités, du palais d'été I-ho-yüan et du service impérial Kao-tzu-Jiang. En février 1934, le gouvernement de la Republique déclara le statut provisoire de l'Organisation du Musée national du Palais de Pékin, le mit sous le contrôle du Yuan exécutif, et nomma Ma Heng (1881~1955) directeur du Musée. Monsieur Ma se chargea de continuer l'inventaire des objets envoyés à Shanghaï et du reste à Pékin. En 1935, une partie des trésors antiques des collections du Musée du Palais ainsi que de l'office des expositions des antiquités furent envoyés à Londres pour l'Exposition internationale des Arts chinois. En décembre 1937 fut établie la branche de Nanking du Musée, l'ensemble des objets furent transférés de Shanghaï aux dépôts du temple Chao-Tien de Nanking.

L'incident du pont de Lugou eut lieu en 1937. Sous l'ordre du Yuan Exécutif, la branche de Nanking du Musée de charga du déplacement des objets vers l'Ouest par eau via les routes du sud, du centre et du nord. Le premier groupe composé de 80 caisses d'objets dont la plupart furent exposés à l'Exposition internationale des Arts chinois à Londres, furent transportées au conté Ba de la province de Szechua, via Wuhan, Changsha, Guiyang, Anshun, ceci fut nommé la route du Sud. La route centrale composé de 9 931 caisses d'objets furent transportées au bourg d'Angu, Loshan en Szechuan, via Hankou, I-chang, Chungking et I-bin. La route du Nord, au long du chemin de fer Jin-Pu vers le nord jusqu'à Xuchow, puis via le chemin de fer Long-hai à Pao-chi, traversant Hanchung et Chengdu, puis finalement à la destination O-mei, en Szechuan, la quantité totale des objets sauvés est de 7,287 caisses.

La première responsabilité du Musée durant le guerre fut de préserver et de protéger les objets d'art et culturels. Pourtant, le Musée organisa un certain nombre d'expositions. En juillet 1939, de ses collections protégés dans le cave Huayen, à Anshun, en Guichow, le Musée sélectionna 10 pièces de bronze des dynasties Shang et Zhou, 40 pièces de jade, 48 peintures et calligraphies, 1 pièce de soie des dynasties Sung et Yuan, et envoya cette centaine de pièces de trésors antiques sélectionnées à Moscou et à Léningrad pour l'Exposition des Arts chinois. En décembre 1942, les mêmes objets du retour de l'étranger, furent envoyés à Chungking pour la troisième Exposition des Arts nationals avant d'être remis aux dépôts à Anshun. En décembre 1943, les trésors antiques d' Anshun furent envoyés à la bibliothèque centrale de Chungking pour une exposition de la peinture et la calligraphie, et aussi au Musée des Arts Guichow de Guiyang.

Une autre source du Musée provient des collections de l'Office d'exposition des trésors antiques de Pékin, établie en 1933 pour l'établissement de l'office préparatoire du Musée Central National à Nanking. En novembre 1937, en raison des circonstances dangereuses, les objets de l'office préparatoire du Musée central national furent envoyés par eau vers l'Ouest, à Chungking. En 1939, les objets furent envoyés séparément à Kunming et Loshan, et arrivèrent finalement à Nan-xi Li-chuang, en Szechuan. En août 1945, après la reddition japonaise, tous les trésors antiques envoyés à l'Ouest furent transportés à grand-peine à Nanking.

Arrivée des trésors à Taïwan et Installation du Musée

En août 1948, le conflit entre l'armée communiste et l'armée nationaliste s'envenima. Une décision du gouvernement fut prise quant au transfert à Taïwan des plus précieuses pièces des collections du Musée du Palais et de l'office préparatoire du Musée central national. Les collections de la Bibliothèque centrale nationale, de l'Institut d'histoire et de philologie de l'Academia Sinica, et de la Ministère des Affaires étrangères et de la Ministère de l'Education. Le premier groupe d'objets furent transportés par les forces maritimes de Nanking au port de Keelung en fin de l'an 1948. L'an suivante, les deuxième et troisième groupes d'objets arrivèrent à Taïwan. Un total de 2972 caisses du Musée furent transportés à Taïwan. Si celles-ci comprennent seulement 22% des objets originalement transportés au Sud de Pékin et 825 caisses des objets de l'office préparatoire du Musée central national, il s'agissait des objets les plus précieux.

Après son arrivée a Taïwan, fut établi l'Office de gestion commune du Musée central national par le gouvernement. Les collections du Musée national du Palais, de la Bibliothèque centrale nationale et du Musée central national tranférées à Taïwan et leurs employés furent placés sous l'Office et mis au-dessous du Ministère de l'Education. Le Ministre Monsieur Han, Li-Wu (1902~1991) fut nommé aussi comme directeur et l'Office se chargea du transport des objets d'art vers de nouveaux entrepôts situés à Pei-kou au bourg de Wu-feng, au conté de Taïchung. Durant cette période, des contrôles, des recensements et des gestions furent effectués, un inventaire de la collection fut établi et on publia les Trésors culturels chinois. En 1957 eut lieu l'ouverture officielle des salles d'exposition à Pei-Kou. En 1961, 253 chef-d'œuvres du Musée partirent pour des expositions « Trésors d'arts chinois » d'un an à Washington D.C., New York, Boston, Chicago et Los Angeles et 50 pièces choisies partirent pour l'Exposition Mondiale à New York.

En 1965, fut établi le nouveau Musée à Wai Shuang Xi, Taïpeï, le Yuan exécutif annonça le statut provisoire de l'Organisation du conseil de la direction du Musée national du Palais, Monsieur Wang Yu-Wu (1888~1979) fut nommé conseiller-directeur et Chiang Fu-Tsung (1898~1990) fut nommé directeur. Le nouveau musée fut baptisé le Musée Chung-shan en l'honneur du père fondateur de la nation Sun Yat-sen et fut inauguré le jour où célébra le centième anniversaire du Docteur Sun Yat-sen .

Extensions du Musée

A part la richesse de ses collections, il est important pour un musée d'offrir un bon environnement de préservation et une bonne opération d'entretien, de même que des bons chercheurs pour l'organisation d'expositions éducatives. Pour ces raisons, le Musée a effectué plusieurs réorganisations. En fonction des agrandissements des départements et des effectifs, le Musée a vécu cinq extensions avant d'atteindre sa mesure actuelle.

Il y avait beaucoup de travaux à faire au moment où le Musée a réouvert en 1965. Le Musée a aménagé 16 salles d'exposition et 8 galleries pour des expostions de calligraphie, la peinture, le bronze, la céramique, le jade, les curiosités, la tapisserie, les livres et les documents. Un grand nombre de visiteurs visitèrent ces salles chaque jour. L'année suivante, en 1966 débuta la publication de la Communication du Musée et la Revue trimestrielle du Musée. En janvier 1967, un nouveau portique commémoratif « Un monde pour tous » et une paire de la chronogie des évènements de la Chine et de l'Occident furent établis au passage central. La fin de la même année, vit l'achèvement de la construction des galeries droite et gauche du Musée (Etape I de l'extension). En fonction des besoins des services du Musée, l'organisation et les ressources humaines originelles ne correspondirent plus aux situations actuelles. En 1968, le Musée annonça le nouvel statut de l'Organisation, des agrandissements des départements des Antiquités et de la Peinture et la calligraphie furent administrés par trois départements distincts : antiquités, peintures et calligraphies ainsi que livres rares et documents historiques et trois services : exposition, publication et enregistrement. Des échanges coopératifs furent entrepris avec des autres institutions. Le même année, fut ouvert la bibliothèque du Musée. En 1970, un nouvel Office de technique du sauvegarde scientifique fut installé, qui a complété une grande partie de l'organisation du Musée. En 1971, eut lieu l'achèvement des deuxièmes agrandissements des espaces en avant des deux galeries aux côtés du Musée.

Dr. Chiang Fu-Tsung était le Directeur du Musée National du Palais pour 18 ans, et a dirigé le Musée vers deux extensions de construction, deux réorganisations du personnel et agrandissements des départements. Cela fut la base qui permit au Musée National du Palais de se transformer en un musée moderne. Tous les services relatifs furent démarrés et une gamme de revues, livres, catalogues, rouleaux de peinture, manuscrits etc furent publiée. Le Musée a choisi activement des personnes pour la participation aux formations, visites d'affaires et séminaires internationaux. En 1970, le Musée a participé à l'Exposition Internationale, à Osaka, et a organisé le Séminaire de l'ancienne peinture chinoise qui a été très bien accueilli et a fait savoir la réputation du Musée au monde. Pour cultiver une nouvelle génération de chercheurs et transmettre les expériences et savoirs des collègues du Musée, le Musée a aidé l'institut de maîtrise de l'Histoire de l'université internationale de Taïwan d'installer la section en Histoire d'Arts chinois (en 1971), fondant la base des recherches en histoire de l'art chinois à Taïwan. En 1978, pour achever la mission d'écrire une histoire des dynasties, le Musée a collaboré avec l'Académia Historica dans la correction et l'annotation du "Brouillon de l'histoire de la dynastie des Qing". En 1980, l'Annotation du brouillon de l'histoire de la dynastie des Qing a été publié par l'Académia Historica douze ans plus tard.

Avancer vers le monde international

En 1983, Dr. Chiang Fu-Tsung a démissionné pour maladie, et Dr. Chin Hsiao-yi lui a succédé (1921~2007) comme Directeur du Musée National du Palais. Ayant été un membre du conseil de gestion du Musée National du Palais, Dr. Chin connaissait très bien les afffaires du Musée et a activement poursuivi des projets proactifs dès qu'il devint Directeur : la publication de "Mensuel du Musée National du Palais," et du "Quadrimensuel du Musée National du Palais", la collabaration avcec la maison d'édition de la Publication commerciale de Taïwan pour la publication de "Si Ku Quan Shu" de Wen Yuan Ge, la donation de M. Lin Zhong-yi, chinois d'outre-mer au Japon (1923~2007), le "Yi Xi Ci" de Zu Xi, et la donation de "Mo-jeh Ching-she", et l'établissement du réglement du système de "Accès limité et exposition limitée". L'année suivante (1985), l'achèvement de la troisième étape de la construction du Musée et l'inauguration du nouvel bâtiment administratif. Cela a bien amélioré l'espace et l'environnement pour les collections et a élargi les endroits d'exposition. Les systèmes de contrôle de la température et de l'humidité ont été installés, ainsi que des mesures anti-feu et para-seismiques, et un système de sécurité 24 heures sur 24.

En 1985 l'unité de narration graphique sur la "Relation entre les Cultures Chinoise et Mondiale" a été ouvert, augmentant la comprehension des visiteurs envers les cultures orientales et occidentals; de nouvelles technologies furent introduites, ainsi qu'une salle multimedia; une série d'événements académiques eurent lieu pour les soixante ans du Musée. Dr. Chin a également accordé une grande importance aux fonctions d'éducation sociale du Musée National du Palais. Outre les visites guides pour 500 élèves du Grand Taipei chaque jour, la Section des Expositions organisa des "Evénements Créatifs" pour les classes d'enfants et des "Séminaires sur les Objets Culturels". Dr. Chin introduisit également plus de nouveauté et de raffinement: le "Hall San-Xi " fut établi pour allier l'art et la vie quotidienne; la construction du Jardin de la Bienveillance Parfaite, imitant les jardins des Sung et des Ming fut achevé sous l'aile Ouest du Hall Principal; le "Jardin Zhide " fut construit le long du chemin sous l'aile Est; le "Ho Le Yuan" fut construit sur une friche au droit du Hall Principal ; des paysages furent ajoutés au patio du Hall Principal pour créer un jardin intérieur et un endroit de repos pour les visiteurs.

En 1987 le "Statut Organique du Musée National du Palais " fut promulgué par ordre du Président, et le Directeur du Musée fut désigné par le Yuan Exécutif. Un nouvel inventaire des objets culturels entrepris en Juillet 1978 fut terminé en Mai 1991. Le Yuan Exécutif nomma un Commissaire de Guidance pour remplacer le Comité de Gestion original, et la quatrième étape de l'expansion s'acheva en 1995 avec la construction de la Bibliothèque. Depuis lors le Musée bénéficie d'une bibliothèque moderne lumineuse et spacieuse, ainsi que d'un hall d'exposition d'une surface de 400 pings permettant la planification active des expositions en visite. Le jour de l'inauguration de la Bibliothèque, 71 peintures de paysages des 16ème et 17ème siècles provenant du Musée du Louvre furent exposées, attrayant d'innombrables visiteurs enthousiastes. Le Musée collabora avec des collectioneurs de jade Taiwanais pour offrir l'"Exposition du Jade" au terme de cette année, et introduisit des visites avec bande audio en Chinois, Anglais et Japonais. Suivirent l'"Exposition de Sculpture " (1997), "Beauté Légendaire: Peintures et Sculptures de l'Occident", "Le Monde de Picasso" (1998), "La Légende de San-xing-dui" et "Art et Culture de la Dynastie Han" (1999). Le Musée accueillit non seulement des objets provenant de collecteurs de Taiwan et de Chine, mais s'ouvrit également vers l'international. A l'invitation du Musée Métropolitain des Etats-Unis, l'exposition "Splendeurs de la Chine Impériale", comprenant 452 objets sélectionnés des collections du Musée National du Palais, firent une tournée des principales villes américaines en Mars 1996. En Octobre 1998 une sélection de 344 objets furent exposés au Musée du Grand Palais, Paris, sous le titre "Mémoires d'un Empire: Trésors du Musée National du Palais ". En Janvier 1999, un certain nombre de reproductions excellentes d'objets du Musée National du Palais firent une tournée en Amérique Centrale, sur invitation des sept pays amicaux envers Taiwan en Amérique Centrale.

Accent sur la Culture Locale, la Mode et les Innovations

Mr. Tu Cheng-sheng devint Directeur du Musée en 2000, et dirigea le Musée animé d'une vision mettant l'accent sur la culture locale et la promotion de la conscience taiwanaise. Sous sa direction, l'exposition "Ilha Formosa: L'Emergence de Taiwan sur la scène mondiale au 17ème Siècle " fut présentée en 1993, et suscita de nombreuses discussions publiques. En tant que chercheur en histoire, il demanda de l'équipe de l'exposition qu'elle s'affranchisse de la tradition d'exposer suivant le type de matériau, pour présenter l'exposition sur un mode chronologique. Utilisant l'opportunité de la réorganisation du chemin de visite du Hall d'exposition principal (cinquième projet d'expansion), les objets du Musée furent organisés pour former une ligne du temps de 8000 ans d'histoire, conduisant aux expositions d'ordre chronologique "La Période Néolithique: Le Début de la Civilisation", "La Civilisation Classique: La Période du Bronze", "Du Classique à la Tradition: Les Dynasties Chin et Han", "Transitions et Convergences", "Prototypes des Styles Modernes", "L'Ere Nouvelle de l'Ornementations", "Le défi des Artisans: de Chia-ching à Chung-chen, de la Dynastie Ming", "Trésors d'un Age de Prospérité: Les Reignes des Empereurs Kangxi, Yung-cheng et Chien-long", et "Vers la Modernité: La Dynastie Ching tardive".

Dr. Du a introduit les concepts de gestion commerciale et de systèmes de travail. Il a aussi établi les « Réglements de gestion et d'utilisation des revenus et dépenses de la Fondation du développement des objets culturels et des arts », et a introduit les "Amis du Musée national du Palais" et les cartes "Affinités pour le Musée national du Palais". Vu la politique du gouvernement pour équilibrer les établissements au nord et au sud de Taïwan, en 2003, le Yuan exécutif a approuvé le designation d'un terrain de 70 hectares dans la ville de Taïpao, conté de Chiayi dont la propriétaire était la Coorporation du sucre de Taïwan, comme lieu de construction de la branche Sud du Musée national du Palais.

En 2005, Dr. Shi, Shou-Chien est devenu Directeur du Musée National du Palais, après 4 ans comme directeur adjoint, aidant l'ex-directeur Du dans la promotion des recherches académiques et l'organisation regulière des conférences. Dr. Shi est le fondateur de l'Institut de maîtrise de l'Histoire des arts de l'Université Nationale de Taïwan. Il a personnellement dirigé l'organisation de l'exposition "Age du Grand Khan: Pluralisme dans l'Art et la Culture Chinoise sous les Mongols", qui requite la collaboration de plusieurs sections différentes du Musée, et organisa un "Symposium Académique sur les Mongols" en lien avec l'exposition. Deux ans plus tard, il planifia également l'exposition "L'Entreprise Culturelle de l'Emperor Ch'ien-lung". Les expositions "Grande Vision: Peinture, Calligraphie et Céramique Ju de la Dynastie des Song du Nord" et "Livres Rares de la Dynastie Song" eurent lieu en commémoration des 80 ans du Musée National du Palais, ainsi qu'un Symposium International sur "Paradigmes Fondateurs: L'Art et la Culture des Song du Nord", qui constitua un événement majeur pour le Musée et pour la communauté académique de l'histoire de l'art chinois. Comme tous les principaux musées internationaux comportent un restaurant de premier plan, Dr. Shi conclut un contrat de type "construction-opération-transfert" pour la création du restaurant "Palais de Soie au Musée National du Palais" sur le site de l'ancienne cantine des employés. Le Palais de Soie fut ouvert au public en Juin 2008.

En 2006, avec la réorganisation du Yuan Exécutif, Ms. Lin Mun-lee devint la nouvelle directrice du Musée National du Palais, et entrepris immédiatement la réforme conceptuelle "l'Ancien est Nouveau au MNP". Sous ce schema de créativité culturelle, des produits marqués MNP furent promus. Le Musée collabora également avec des marques locales et internationals de renom, telle que Sanrio du Japon, Alessi d'Italie, Franz Porcelain et I-Mei Foods de Taiwan, pour le développement de nouveaux produits.

Retour au Professionalisme et Création de Nouvelles Possibilités

Le 20 Mai 2008, l'alternance des partis politiques au gouvernement à Taiwan eut lieu, et le Professeur Chou Kung-Shin devint la nouvelle directrice du Musée National du Palais. La Directrice Chou avait travaillé auparavant au Musée pendant 27 ans, ayant servi comme secrétaire aux précédents directeurs Chiang et Chin, puis comme chef du Département des Expositions pendant 16 ans. Elle est une experte expérimentée en muséologie, et fonda l'Institut de Maitrise en Muséologie de l'Université catholique Fu Jen suivant son départ du Musée. Depuis le début de son mandat, elle a guidé le personnel du Musée vers l'objectif de relever le niveau de l'archivage, de la recherche, des expositions, de l'éducation, de la preservation, et autres fonctions fondamentales et essentielles du Muséee. Elle a aussi réintroduit une gestion professionnelle au Musée via la restructuration de l'organisation et du personnel. Sa vision est de créer une "nouvelle vivacité des collections et de nouvelles valeurs pour le Musée National du Palais".

Durant l'année écoulée le Musée a entrepris un grand entretien et inventaire de ses collections, promu des échanges internationaux et échanges entre les deux rives pour encourager le tourisme, planifié un parc industriel culturel et créatif, conduit une série d'événements culturels, pris soin des amoureux d'objets culturels de différents niveaux et générations, amélioré l'environnement des expositions et l'efficacité spatiale, et planifié activement la construction de la branche du Sud. Tous ces efforts commencent à porter leurs fruits. Dr. Chou a également implémenté des concepts de gestion d'entreprise, de marketing, et d'affiliation inter-industries pour intégrer les ressources du dedans et du dehors afin de faire du Musée National du Palais un environnement d'exposition encore plus pluraliste et vivant.

En Décembre 2008, le Yuan Exécutif a approuvé le projet "Musées du Palais entre les deux rives" en tant qu'une de ses politiques majeures. En lien avec la promotion par le Gouvernement d'une normalisation des relations entre la Chine et Taiwan, le Musée National du Palais a conduit des échanges actifs avec différents musées en Chine, y compris le Musée du Palais de Beijing, le Musée de Shanghai, le Musée de Nanjing, et le Musée de Shenyang. Plusieursm accords de compréhension concernant les échanges ont été établis, et des mécanismes de coopération réguliers mis en place pour permettre des échanges encore plus en profondeur dans le futur.

Suivant la tendance selon laquelle la créativité culturelle conduit l'économie de la connaissance, le Musée National du Palais a planifié activement la construction du nouveau Parc Industriel de la Culture et de la Créativité MNP, dans l'espoir d'utiliser la richesse culturelle et la réputation international du Musée pour établir un point focal pour la créativité culturelle locale et internationale. Par une série d' événements créatifs, des équipes de conception au potentiel créatif sont invités à offrir des séminaires de créativité culturelle, pour permettre au public de faire l'expérience de produits de conceptions modernes qui raffinent et incorporent des éléments du patrimoine du Musée.

En termes de fonctions éducatives du Musée, différentes activités éducatives sont destinées à different groups d'age et different niveaux de visiteurs. Par exemple, pour le grand public, des visites guides et séminaires sur les objets du Musée sont offerts, la Galerie des Enfants a été établie, des programmes pour les enseignants ont lieu, des collaborations entre le Musée et des écoles sont établies, des volontaires sont formés, les Samedis Soirs au MNP sont programmés pour convenir aux jeunes visiteurs, des tours d'objets dupliqués sont organisés pour les villes, contés, et iles plus reculées. Les "Festivités Nocturnes au MNP" combinent des expositions fascinantes avec des activités éducatives au Hall San-Xi. Du theatre traditionnel sous la thématique "Nouvelle Mélodie au MNP", combinant l'appréciation des objets avec les arts du spectacle, ont lieu au Hall d'Audience. De plus, la technologie numérique et le Projet de U-Musée ont permis au Musée National du Palais de s'affranchir de ses limites physiques, apportant ses merveilleuses collections et resources éducatives dans la vie quotidienne du public.

Via la diffusion sous licence de sa marque, le Musée a permis à des fournisseurs de créer des produits derives innovants pour le marketing global, permettant au Parc Industriel de Créativité Culturelle MNP de devenir un centre pour l'industrie globale de la créativité culturelle. Le Musée a acquis des terrains de l'Ecole de Gestion des Services de Santé du Bureau National de Sécurité, et en vue de l'implémentation de ses plans pour le Parc, le premier "Camp de Développement de l'Industrie de la Créativité Culturelle " a eu lieu en 2009. Des équipes de recherche, développement et conception pour les fournisseurs de produits derives du Musée furent sélectionnés pour planifier et offrir des événements esthétiques, créatifs, et culturels autour des collections du Musée, des événements de valeur ajoutée digitale et programmes interactifs, en vue de constituer une plate-forme pour les ressources et la formation du Musée, ainsi que pour introduire des procédures de gestion de la qualité pour le développement des produits du Musée. Il est éspéré que ces programmes de formation de long terme vont améliorer la qualité et le contenu des industries liées au Musée, et établir un modèle de collaboration et de marketing entre le Musée National du Palais et l'industrie de créativité culturelle.

Depuis le début de son mandat, Dr. Chou a promu activement les plans pour la construction de la branche du Sud. Cependant, le projet a rencontré de multiples obstacles, y compris une stratégie promotionelle inadaptée dans les plans originaux, la terminaison de contrats de consultance de gestion, paysage et architecture, ainsi que les dommages occasionnés par le Typhon Morakot. Le Yuan Exécutif a convoqué plusieurs reunions pour discuter et résoudre ces difficultés, arrivant le 17 Décembre 2009 aux conclusions que la construction future aura lieu eu deux étapes, avec l'Agence de Construction et de Planification du Ministère de l'Intérieur en charge de la construction des édifices principaux et travaux apparentés pour la première étape.

En 2009, plus de 2.5 millions de visiteurs sont venus au Musée National du Palais. Pour proposer aux visiteurs des espaces d'exposition plus confortables, et leur procurer une meilleure expérience, le Musée planifie actuellement une intégration organique avec le site voisin du Parc Industriel de Créativité Culturelle du Musée National du Palais, et évalue la faisabilité de l' "étape d'expansion 6". Il est espéré que le Musée National du Palais continuera d' évoluer avec son temps, trouvant une nouvelle vie dans des traditions anciennes, et créant de nouvelles possibilités via son expertise professionnelle.

facebook
twitter
plurk
Page précédente  Retour